Discours prononcé par Joëlle Hours lors de la réunion publique du 8 février

Quel bonheur de vous voir si nombreux ce matin !

Merci de votre présence, de vos soutiens et de vos nombreux témoignages que nous recevons chaque jour depuis plus d’un an maintenant. Signe évident que les Meylanais veulent du changement !

Je vais commencer par me présenter en quelques mots car nombreux parmi vous ne me connaissent pas.
Je suis originaire de Franche Comté, fille et petite-fille d’agriculteurs. Dans une famille où sont inculquées les valeurs de travail, d’honnêteté et de simplicité qui ont forgé la femme que je suis aujourd’hui.

Une femme résolument optimiste et battante, ce qui m’a permis de réussir à devenir professeur d’économie politique, métier que j’exerce avec passion depuis 30 ans à l’Université de Grenoble Alpes.
Mon parcours de vie prouve que la volonté permet de dépasser les barrières sociales. C’est un premier message d’inclusion et de confiance que je veux passer à tous les Meylanais : En mettant l’humain au centre de notre projet, chacun aura sa place.
Je suis Meylanaise, mariée depuis 30 ans, j’ai deux grands enfants, qui ont eu le bonheur de profiter du CINE, des associations sportives et musicales meylanaises.
Aujourd’hui nos enfants sont grands, mon mari me soutient totalement dans ma démarche, donc les voyants sont au vert pour pouvoir me mettre au service des meylanais.

Je me présente aujourd’hui pour être votre prochain maire, maire de cette ville que j’aime. C’est une ville aux atouts exceptionnels parmi les 49 communes de la métropole Grenobloise avec ses nombreux parcs et espaces verts, une vie commerçante animée autour de 5 quartiers, de nombreuses professions libérales, une vie associative intense grâce à 200 associations et 11000 salariés à inovallée dans des activités tertiaires high tec dont la moitié à Meylan.

Je m’engage à mettre ma disponibilité, ma détermination et mon dynamisme au service de l’intérêt général.
Mon expérience de conseillère municipale depuis 2014 et les turbulences du mandat qui s’achève m’ont donné envie de m’engager pour apporter aux Meylanais une autre vision et une autre méthode pour gérer et développer la commune. Je suis la candidate de la rupture avec les pratiques politiciennes du passé.

Je m’engage à être un maire de proximité
Je consacrerai mon temps et mon énergie pour Meylan et les Meylanais. C’est la raison pour laquelle je ne conserverai que quelques heures de cours à l’Université.
Je m’engage à apaiser le conseil municipal et restaurer la confiance
La politique doit rapprocher les citoyens plutôt que les diviser. Au lieu de ressasser le passé et d’entretenir des clivages et des tensions, mon ambition est de réunir, d’apaiser et de développer du lien entre les Meylanais en créant des lieux et des opportunités de rencontres.
Par exemple nous instaurerons avant chaque conseil municipal une heure citoyenne permettant aux Meylanais de venir échanger avec les élus.

Je m’engage à mettre l’humain au cœur de nos politiques et de nos projets
Nous voulons que Meylan soit la commune de tous les Meylanais, ouverte et accueillante. Ce principe guidera notre action en permanence car l’essentiel de la vitalité et de l’attractivité d’une commune réside d’abord dans son potentiel humain. Les défis du XXI ème siècle sont nombreux, pour les relever nous devons faire de la pédagogie, sensibiliser et accompagner les habitants à changer leurs pratiques.

Je m’engage à initier une nouvelle relation avec la Métropole
Comme vous le savez, de nombreuses compétences ont été transférées à la Métropole au cours des dernières années. Il est donc nécessaire que les élus Meylanais portent la voix de Meylan et contribuent au rayonnement de la métropole. Parce que la métropole c’est nous ! C’est ensemble que nous devons faire rayonner notre bassin de vie. Les 15 et 22 mars prochain vous élierez vos conseillers métropolitains. Meylan a 3 sièges à la métropole.

Je m’engage à apporter un réel changement avec une équipe nouvelle, tournée vers le futur, expérimentée et de sensibilités politiques diverses : Contrairement à mes adversaires, je n’ai pas souhaité intégrer dans ma liste d’anciens élus meylanais car il est temps de tourner la page. Je suis la seule des 4 candidats à n’avoir fait qu’un mandat. (les autres candidats se présentant pour un 3ème ou 4ème mandat). J’ai constitué une équipe de femmes et d’hommes qui ont envie de s’engager avec moi pour mettre leurs compétences et leurs expériences au service de Meylan !
Je suis très fière d’avoir pu attirer des femmes et des hommes si engagés, si motivés.

Avec mon équipe « Sincèrement Meylan », je partage :
Des Valeurs, une Vision et une Vocation. Ce sont nos 3 V

1. Nos valeurs :
L’intégrité : nous avons intégré dans notre programme les 30 propositions de l’association Anticor, engageant les communes sur des règles d’éthique. Je suis adhérente de l’association.
L’ouverture : Les Meylanais ont toujours eu une alternance gauche / droite. Je représente l’alternative qu’ils attendent. La politique devrait rapprocher les citoyens au lieu de les diviser. Des divisions souvent basées sur des postures ou sur du dogme.
L’écoute, la transparence et le respect de l’autre. Ce sont les fondamentaux pour générer la confiance et pouvoir innover avec un projet ambitieux en termes de « Citoyenneté active ». Faisons de Meylan la championne de la démocratie participative !
Et bien sûr le ciment de nos valeurs, ce qui nous réunit :
Notre responsabilité sociale et environnementale. Tous nos projets passeront par ce filtre.

2. Fort de ces valeurs, nous portons une Vision pour Meylan
Nous voulons que Meylan devienne une ville écologique, humaniste et innovante

3. Pour concrétiser cette vision nous avons Vocation à agir sur 4 axes :
Comme vous nous voulons développer un modèle de ville verte adaptée à l’urgence climatique
Comme vous nous voulons conforter le bien-vivre à Meylan
Comme vous nous voulons renforcer l’attractivité de Meylan
Comme vous nous voulons promouvoir une nouvelle gouvernance

Nous avons choisi de faire ce matin un focus sur l’écologie. Pourquoi ?
Tout simplement parce que l’urgence c’était hier et qu’aujourd’hui nous vivons une crise permanente.
Le changement climatique impacte toutes les sphères de nos vies.
J’étais à la COP21 en 2015 à Paris. En terme de prise de conscience, il y a un avant et un après COP21. L’écologie est l’affaire de tous. La conduite du changement ne peut pas se faire seule, il faut faire bouger les lignes, avec une volonté politique forte.
Nous prônons une écologie pragmatique, une écologie du bon sens et surtout pas dogmatique.
L’écologie n’est pas une contrainte mais une composante de tous nos projets. Nous voulons penser Meylan par l’écologie du paysage et stopper la densification minérale. Demain plus que jamais la nature devra être le pilier des l’attractivité Meylanaise !
Nous devons préparer Meylan aux anomalies climatiques et réagir, changer nos paramètres de développement et sauver l’identité paysagère de Meylan. Par exemple pour 1 arbre coupé, nous en planterons 3, pour chaque enfant rentrant au CP, nous en planterons 1, symboliquement. Nous installerons des tonnelles dans les cours de récréation à végétaliser.
L’urgence climatique impose de sortir d’une logique d’urbanisation purement quantitative
Nous portons un projet respectueux des lois en termes de production de logements sociaux dans une ville durable, sans sacrifier l’écologie. Nous devons trouver un équilibre entre les enjeux écologiques et sociaux pour les rendre compatibles !

Nous ne portons pas le même projet que la gauche qui soutient l’actuelle majorité métropolitaine dogmatique. Elle pousse à une évolution du pourcentage de logements sociaux à Meylan trop brutale, pour laquelle l’intégration et le bien vivre ensembles pourraient être compromis.

Nous ne voulons pas non plus laisser l’urbanisation au bon vouloir du privé en livrant Meylan aux promoteurs comme cela a été fait ces dernières années !

Nous portons une toute autre approche qualitative basée prioritairement sur la préservation des éléments patrimoniaux. Un projet qui replace la construction comme élément qualitatif de la ville !
Nous voulons faire de Meylan une ville verte adapté à l’urgence climatique en innovant et en associant l’ensemble des Meylanais pour réussir la transition écologique. La transition écologique c’est le défi de tous pour les décennies à venir et nous voulons que Meylan soit citée en exemple en matière de transition écologique en 2030.
C’est notre objectif et nous le réussirons !
Nous réussirons pour notre qualité de vie et notre santé !
Nous réussirons pour l’environnement et pour la planète !

Je vais laisser Francis Pillot développer les axes de notre projet.