Les conseils du docteur Ralph Muller

Se protéger du Coronavirus : les différents types de masques

Une formidable chaine de solidarité permettant la fabrication de milliers de masques artisanaux chaque semaine pourrait bénéficier de la fourniture de tissus à efficacité reconnue par le gouvernement. Il existe des tissus qui présentent une efficacité de protection comparable, voire supérieure, à celle d’un masque chirurgical FFP1. Les propriétés du masque sont conservées lavage après lavage, en machine, à 60°.

La Direction Générale des armées (DGA) a attesté l’efficacité un certain nombre de tissus produits en France. Ainsi, il faudrait que la collectivité achète ces tissus à performances normalisées pour les mettre à la disposition des fabricants, bénévoles ou professionnels.

Il existe plusieurs types de masques qui permettent de se protéger plus ou moins bien du virus :

– Le masque de protection type FFP2 dont l’usage doit être exclusivement réservé aux soignants. Dans un contexte de pénurie, il est nécessaire que les soignants disposent des protections les plus adaptées à leur activité

– Le masque anti-projections (type chirurgical) FFP1 qui permet de se protéger et de protéger les autres. Lors de l’expiration de celui qui le porte, la projection de secrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles est évitée.

– Les masques réalisés avec des tissus normés. La DGA reconnaît leur haut pouvoir protecteur. Ils sont réutilisables après un lavage en machine à 60°C. [Notice d’utilisation jointe]. Ces masques sont au moins aussi efficaces que des masques anti-projections FFP1.

– Les masques alternatifs non sanitaires fabriqués par des bénévoles ou des TPE. Avec des étoffes non normées sensées être serrées et respirantes, en deux ou trois couches. C’est une simple barrière contre les postillons émis par le porteur du masque. Ce type de masque ne protège pas contre les projections reçues.

Attention, le masque ne se suffit pas à lui-même, il reste primordial d’appliquer les gestes barrières pour que son utilisation soit pleinement efficace. Il est impératif de respecter les consignes de mise en place et de retrait du masque pour que son usage ne soit pas contre-productif.