Stop aux violences

Les violences conjugales et intra familiales ont augmenté de plus de 30% depuis le début du confinement le 17 mars.

Autre constat inquiétant, le numéro d’appel 3919 dédié aux victimes de violences est moins sollicité, car il est en effet difficile de téléphoner quand on est enfermé avec son agresseur.

Le gouvernement a donc récemment annoncé plusieurs mesures complémentaires :
1- possibilité de donner l’alerte via un texto sms au 114.
2- se rendre quand possible dans une pharmacie pour signalement.

Les associations comptent également sur la vigilance des voisins pour signaler aux forces de l’ordre les cas de violences au 17 (police/gendarmerie) ou au 112 (numéro unique européen).

Enfin, le site du gouvernement et celui de la de la mairie de Meylan relaient un un certain nombre d’informations pratiques (covid-19 une aide aux victimes de violences).

Soyons tous vigilants